Cohn-Bendit rabroue le PS

Publié le par PRG

Le JDD le 9 Juillet


"Y en a assez de ce Parti socialiste". Voilà la réponse de Daniel Cohn-Bendit à l'appel de Jean-Marc Ayrault. Le patron des députés socialistes à l'Assemblée pressait son parti de prendre l'initiative pour un rassemblement de la gauche avant les régionales de 2010. Europe Ecologie, bientôt décliné en Région Ecologie, a choisi de partir seul au premier tour du scrutin, comme un grand.


Il est agacé, Daniel Cohn-Bendit. Agacé que les socialistes appellent Europe Ecologie à faire union dès le premier tour des régionales en 2010, au nom d'un barrage à ériger contre la droite. Alors, après l'énième appel au rassemblement d'un cacique socialiste mercredi soir - Jean-Marc Ayrault en l'occurrence - l'eurodéputé vert a vu rouge jeudi matin. "Y en a assez de ce Parti socialiste qui devrait s'occuper de lui" plutôt que "mettre en garde toujours les autres", a lâché le leader d'Europe Ecologie, sur LCI. Une colère destinée à éloigner les appétits socialistes, après sa percée fulgurante aux européennes. Jean-Marc Ayrault "dit n'importe quoi. Qu'ils arrêtent de nous casser les pieds avec cette histoire!", s'est énervé Daniel Cohn-Bendit.

Qu'avait dit le député-maire de Nantes pour mettre en rogne Dany? "Le Parti socialiste doit prendre une initiative: c'est de dire à toute la gauche, à Cohn-Bendit et à ses amis les Verts, aux communistes, aux radicaux, aux différentes formations de la gauche: écoutez, il faut qu'on se retrouve autour d'une table", et ce, "sans a priori, sans ultimatum, sans esprit hégémonique" pour préparer les régionales. Or, samedi lors de "l'Ecology Day", Europe Ecologie a rappelé clairement sa stratégie: autonomie au premier tour, discussions avec le PS au second tour. Le mouvement travaille déjà sur des listes et un programme Région Ecologie. "Dans certaines régions, nous pouvons peut-être avoir la prétention de gagner la présidence", avait répondu Cohn-Bendit à l'appel de Benoît Hamon, qui proposait une alliance au premier tour en échange de la gouvernance de certaines régions.

"l'alternative au modèle sarkozyste, le vote utile, c'est nous"

Alors, pour mettre fin à toute tentative d'approche, Cohn-Bendit a fait la leçon pour expliquer sa stratégie, à l'adresse des socialistes. "S'il y a un système électoral à deux tours il est normal qu'une force politique émergente se présente avec son programme, ses personnalités, et puis, le soir du 1er tour, on voit le rapport et on fait des alliances, sinon ce n'est pas la peine d'avoir un système électoral à deux tours", a-t-il détaillé. Et pan sur le bec d'Ayrault, qui mettait en garde ceux qui souhaiteraient "uniquement se compter" aux régionales. Citant Europe Ecologie, le député-maire de Nantes avait enchaîné: "Je le dis aussi à Cohn-Bendit, ce n'est pas parce qu'il a fait un bon score aux européennes que pour autant tout est réglé".

Sauf que les membres d'Europe Ecologie ne l'entendent pas de cette oreille. Fort de leur succès aux européennes, ils comptent jouer la même partition aux régionales: "On est uni dans notre diversité, quelles que soient les luttes, les parcours, les différences. C'est une recette qui marche, qui donne un nouveau souffle à la démocratie", assurait Karima Delli au JDD.fr. Et ils comptent bien ne pas se laisser polluer par un PS à bout de souffle alors que leur mouvement bénéficie d'une bonne image et d'un élan. D'ailleurs, lors de l'"Ecology Day", certains pavoisaient. "On n'est plus une force d'appoint du PS mais une grande formation politique", se réjouissait Yves Cochet. Un autre, Pascal Durand, coordinateur de la campagne d'Europe Ecologie, montrait les dents dans Le Monde: "Nous voulons montrer que l'alternative au modèle sarkozyste, le vote utile, c'est nous". Autant de déclarations d'intentions qui donnent des sueurs froides à la direction socialiste. Après avoir été obligée de s'enquérir de la montée de François Bayrou, sur son aile droite, le PS doit désormais compter avec un mouvement ambitieux sur son aile gauche, qui a la prétention de le "concurrencer".

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article