Un disque de bronze pour Michel Crépeau député maire PRG de la Rochelle

Publié le par PRG

Charente Libre le 30 Mars 2009

Un disque de bronze de quatre mètres de diamètre trône désormais face à la mer, près de la tour Saint-Nicolas de La Rochelle. «Nous remettons à la ville cette sculpture en souvenir du maire bâtisseur que fut Michel Crépeau.» Très ému, le restaurateur Jacques Bourdin ouvrait hier le ban des hommages rendus au maire, député et ministre, décédé voici dix ans. Deux cent trente donateurs privés mais aussi les collectivités locales ont contribué à ce que soit érigée en sa mémoire cette sculpture circulaire, signée François Cante-Pacos. Tour à tour hier, des orateurs se sont succédé. Tels Jean Michel Baylet, le président du PRG, pour rappeler la figure «ad soc» que fut Michel Crépeau. Ou Dominique Bussereau pour saluer «le talent, la gouaille et la bonne humeur» du personnage qui le faisait aimer de tous. Enfin le maire Maxime Bono, lui aussi pour parler de l'ami, de «son formidable amour, du bonheur dont il faisait une valeur de l'action politique».


Une foule recueillie mais sans tristesse, au premier rang de laquelle figurait Lionel Jospin, a ensuite assisté à l'enlèvement de la voile couvrant la sculpture. Le geste inaugural était confié à Jean-Pierre Elkabach, qui fut un ami de Michel Crépeau, et à l'écrivaine rochelaise Nicole Avril.

Puis chacun est venu toucher cette surface de bronze, œuvre d'art contemporain qui, comme une définition, ne va pas au goût de tous. «Michel Crépeau disait toujours ce qu'il pensait. Et bien moi, je le dis, je n'aime pas!», lâchait une personne à la cantonade. D'autres avaient décidé de boycotter une cérémonie autour d'un monument jugé trop coûteux, peu en rapport avec les convictions du défunt maire. «Tout ce bronze guerrier, ça ne ressemble pas à mon père», déclarait son fils Pierre Crépeau, quelques jours plus tôt. Ceux-là ont préféré hier se recueillir devant la tombe de Michel Crépeau, dans le petit cimetière du quartier Saint-Maurice à La Rochelle.

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article