Notre conseiller de Paris PRG: Débat sur les subventions aux crèches confessionnelles

Publié le par PRG

PARIS, 29 septembre 2008 (AFP) - Les élus municipaux parisiens ont voté lundi une dizaine de subventions à des crèches confessionnelles, dont des "loubavitch" (juifs orthodoxes de très stricte obédience), ce qui a relancé le débat sur la laïcité et divisé la majorité municipale.

Le PS et l'UMP ont voté pour ces subventions d'un montant de l'ordre de 2 millions d'euros, alors que les Verts ont voté contre, tout comme le PRG. Le PCF n'a pas pris part au vote.

Gilles Alayrac (PRG) a affirmé que ces crèches n'assurent pas un "service public" car "elles n'accueillent pas tous les enfants" et affichent "un net caractère communautariste". Il a estimé que "les atteintes à la laïcité posent de plus en plus problème".

Sylvain Garel (Verts) a dénoncé une "certaine dérive".

"Il y a la laïcité, un point c'est tout", leur a répondu Jean-Pierre Caffet (PS). Le maire de Paris a également rappelé devant la presse que "la République est neutre" et que le concept de "laïcité positive" défendu par le président de la République est un "pléonasme".

Le conseil de Paris a également voté un voeu de l'exécutif créant un "comité de suivi" relatif au partenariat de la Ville avec des associations gestionnaires d'établissements de la petite enfance.

Il rappelle à toutes les associations la nécessité "de respecter, sous peine de rupture, la convention stipulant qu'elles s'engagent à accueillir des enfants domiciliés à Paris, sans distinction d'origine sociale, ethnique ou d'appartenance religieuse". "Ce voeu exprime notre préoccupation", a précisé le maire Bertrand Delanoë, en marge

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article