L'Assemblée vote la réforme de la formation professionnelle

Publié le par PRG

PARIS  Le 21 Juillet- Les députés ont adopté par 311 voix contre 175 le projet de loi de réforme et de développement de la formation professionnelle avec, notamment, la création d'un fonds doté de 900 millions d'euros.

Les députés ont adopté par 311 voix contre 175 le projet de loi de réforme et de développement de la formation professionnelle avec, notamment, la création d'un fonds doté de 900 millions d'euros. Ce projet de loi sera examiné à la rentrée par le Sénat. La loi est prévue pour entrer en vigueur au 1er janvier 2010. (Reuters)
Les groupes UMP et du Nouveau Centre (NC) ont voté pour. Les groupes socialiste, radical et citoyen (SRC) et de la gauche démocrate et républicaine (GDR, PC et Verts) ont voté contre.

Ce projet de loi sera examiné à la rentrée par le Sénat. La loi est prévue pour entrer en vigueur au 1er janvier 2010.

"Avec ce texte on est bien loin de l'ambition affichée. La montagne annoncée va accoucher d'une souris", a dit Michel Issindou (PS), tandis que le communiste Jean-Paul Lecoq parlait d'un "affichage" plutôt que d'une "véritable ambition".

Pour la majorité, cette réforme, issue pour l'essentiel d'un accord interprofessionnel signé le 7 janvier dernier par tous les partenaires sociaux, permettra de modifier la formation.

"Ce texte a l'énorme avantage d'apporter un certain nombre de pistes pour faire évoluer le système", a affirmé Claude Goasguen (UMP).

Le projet de loi, présenté par Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi, propose de favoriser l'évolution professionnelle et "de faire progresser d'au moins un niveau de qualification au cours de la vie".

Il prévoit la mise en place d'un fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels doté de 900 millions d'euros en 2010 pour financer la formation de 700.000 salariés peu qualifiés et de chômeurs supplémentaires dès 2010.

"PASSEPORT ORIENTATION"

Le texte étend le champ d'application du droit individuel à la formation (DIF) et du congé individuel de formation (CIF), en même temps qu'il propose de simplifier l'accès à la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Il prévoit la mise en place d'un "passeport orientation et formation", comportant les diplômes de la formation initiale et les expériences professionnelles acquises au cours de stages.

Dans le cadre de l'action en faveur de l'emploi des seniors, il oblige les entreprises de plus de 50 salariés à proposer à tous les plus de 45 ans un bilan d'étape afin de leur proposer un bilan de compétence ou une action de professionnalisation.

Le texte prévoit également de réformer les organismes de collecte de fonds de la formation (OPCA). Les OPCA collectant moins de 100 millions d'euros devront se regrouper avant la fin juin 2011, l'objectif étant d'en compter une quinzaine au total au lieu de la centaine existant actuellement.

Il prévoit le transfert, avant le 1er avril 2010, des personnels chargés de l'orientation à l'Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) au Pôle emploi.

Plusieurs amendements ont été retenus, comme celui du gouvernement, voté à l'unanimité, qui porte de 21 à 40 bassins d'emploi où sera appliqué le contrat de transition professionnelle (CTP) qui permet aux licenciés économiques d'entreprises de moins de 1.000 salariés de percevoir 80% de leur salaire brut pendant un an.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article