Jean-Paul Alduy (UMP) élu maire de Perpignan

Publié le par PRG

Le Parisien le 5 Juillet

Le maire UMP sortant de Perpignan, le sénateur Jean-Paul Alduy a été réélu dimanche par le conseil municipal après la victoire de sa liste le 28 juin lors d'une élection municipale organisée suite à l'invalidation du scrutin de mars 2008 pour fraude dite "à la chaussette".
M. Alduy, 67 ans, a été élu par 43 voix, contre huit à Jacqueline Amiel-Donat qui avait conduit la principale liste d'opposition (PS, PC, MRC, PRG, CDC) et une à la communiste Nicole Gaspon.
Cette élection, a déclaré le maire élu, est "une réhabilitation de mon honneur, et je dirais même de mon identité d'homme dévoué au service public". "Je souhaite pouvoir mobiliser toutes les compétences rassemblées dans ce conseil, sans exclusives", a-t-il ajouté avant la nomination des 21 adjoints devant un public nombreux rassemblé dans la salle du conseil.
Au second tour du scrutin municipal, le 28 juin, la liste de M. Alduy avait obtenu 53,54% des suffrages exprimés, devançant celles de Mme Amiel-Donat (33,08%) et de Jean Codognès (divers gauche, MoDem, Verts - 13,38%).
Le Conseil d'Etat avait annulé pour fraude, le 23 avril, l'élection municipale de mars 2008 à Perpignan (110.000 habitants). Lors du dépouillement du second tour, le président d'un bureau, frère d'un colistier de M. Alduy, avait été trouvé en possession de bulletins et d'enveloppes dissimulés dans ses poches et ses chaussettes.
Le sénateur-maire, a confirmé dimanche que ce mandat serait son "dernier" à la mairie. "Je veux être un passeur de générations", a-t-il dit.
D'ici-là, a encore noté M. Alduy, "la tâche est immense, passionnante, et mérite que nous donnions le meilleur de nous-mêmes".

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article